PUBLICITÉ

Les trois forces de Gilles Parent

1er avril 2011 - Par Pierre Champagne

L’observation, la curiosité et l’intuition, telles sont les trois forces de cet homme qui, depuis plus de 30 ans, enfile ses écouteurs tous les jours, ouvre son micro et anime une émission à la radio de Québec.

Réputé pour sa bonne humeur contagieuse et son sens de la répartie, Gilles Parent est un homme qui a constamment l’esprit en éveil. C’est d’ailleurs un prérequis pour pratiquer le métier qu’il fait. Il faut aussi être sympathique et professionnel. C’est ce qu’il est. « Il faut surtout avoir une bonne moyenne au bâton, résume l’homme. On ne peut pas être bon dans tout et en tout temps, mais il faut l’être au moins 51 % du temps si l’on veut mériter le respect de nos auditeurs et de nos patrons. »

Jupe CAMELIA en tissu extensible doublé avec taille élastique gainante /Top ORCHID en dentelle extensible avec manchettes de véritable cuir.

En ce qui le concerne, on peut dire que sa moyenne au bâton dépasse largement 51 %, et ce, depuis des lustres. Malgré le fait qu’il ait franchi le cap de la cinquantaine, ce passionné des ondes… et de hockey se dit toujours prêt à sauter sur la glace. Son amour pour ce sport transparaît d’ailleurs dans son langage coloré, semblable à celui d’un animateur sportif. « C’est difficile de gagner une coupe Stanley, mais c’est encore plus difficile de la conserver », précise celui qui a gagné sa première « coupe » en 1988, lorsque son émission, Le Zoo, est parvenue à attirer 154 000 auditeurs le matin. Un record de tous les temps dans la région de Québec !

Près de 25 ans plus tard, l’animateur patine encore aussi vite, et il est toujours très écouté. Peut-être pas autant qu’avant, puisque les plateformes médias et les stations radiophoniques se sont multipliées, mais il se trouve toujours sur la ligne de front et dans le jeu de puissance.

Une révélation

C’est d’ailleurs un peu à cause du hockey que Gilles Parent est devenu animateur radio. L’élément déclencheur remonte à 1976, alors qu’il se rendait à un tournoi de hockey au Lac-Saint-Jean. Lorsqu’il s’est arrêté à la station de radio CFGT d’Alma pour demander son chemin vers l’aréna municipal, où se tenait le tournoi, il a eu, pour ainsi dire, une révélation aussi forte que saint Paul sur le chemin de Damas. À l’origine, il voulait être enseignant. Mais en sortant de la station, il réorienta ses études en sciences humaines, prit des cours de diction et fit des études dans un collège spécialisé en média, le CART, en 1977. Il compléta finalement un baccalauréat en journalisme et en information quelques années plus tard à l’Université Laval.

C’est à l’âge de 17 ans que Gilles Parent entreprit sa carrière, de nuit, sur les ondes de la station CKCV de Québec. C’était au printemps 1978. À partir de 1979 et jusqu’en 1981, il effectua des stages et des remplacements à CFLS, les fins de semaine et l’été, alors qu’il complétait ses études universitaires.

Tous se souviennent de l’émission Le Zoo sur les ondes du 93,3 FM, qui a marqué la radio de Québec, puis de La Jungle à Radio Énergie, et enfin, de son passage à CHOI FM ou Radio X. Depuis le 3 septembre 2007, il est de retour à la maison, si l’on peut dire, au FM 93. C’est d’ailleurs le nom de son émission, Le retour de Gilles Parent, une émission qu’il produit lui-même.

Le héraut d’une croisade

Depuis presque 25 ans, Gilles Parent est le porte-parole officiel de Leucan pour la région de Québec. La cause des enfants atteints du cancer le touche particulièrement depuis que les enfants de deux de ses sœurs ont eu à combattre cette terrible maladie. C’est cependant l’acheteur de son premier condo, qui était aussi le père d’une petite fille atteinte de leucémie, qui le sensibilisa à la cause. Depuis, il est devenu le héraut d’une croisade : combattre la leucémie.

« C’est la seule cause pour laquelle je m’implique bénévolement, confie Gilles Parent. J’ai connu plusieurs jeunes à qui je me suis attaché et qui sont décédés depuis. C’est terrible ! » Terrible, mais cette réalité le fouette, parce que connaissant ce que la recherche a pu accomplir en 25 ans, et ce qu’elle pourra faire au cours des 25 prochaines années, Gilles Parent n’a pas du tout l’intention de laisser tomber SA cause.

25 questions en rafale à Gilles Parent

  • 1. Un autre métier que vous auriez aimé pratiquer ?
  • Enseignant.
  • 2. Vos loisirs préférés ?
  • Les voyages et les sorties entre amis.
  • 3. Les sports que vous pratiquez ?
  • La pêche, le golf (pas trop…) et l’entraînement.
  • 4. Le dernier livre que vous avez lu ?
  • Billboard Top Hits of all Times.
  • 5. Où passez-vous vos vacances en famille ?
  • Un mélange entre l’étranger (l’Europe surtout) et la maison.
  • 6. Dans quelles rues de quelle ville jouiez-vous lorsque vous étiez jeune ?
  • Les rues Lessard, Martel et des Ursulines, à Loretteville.
  • 7. Où avez-vous rencontré votre première blonde ?
  • Au club de Golf Lac Saint-Joseph.
  • 8. De quoi êtes-vous le plus fier ?
  • De ma famille.
  • 9. Votre spécialité culinaire ?
  • La cuisine de tous les jours et mes nouilles aux tomates !
  • 10. Le plus beau jour de votre vie ?
  • Aujourd’hui.
  • 11. La tâche qui vous ennuie le plus ?
  • Tout travail manuel de « gars ».
  • 12. La personne la plus extraordinaire que vous ayez rencontrée ?
  • Ma mère.
  • 13. Votre juron le plus fréquent ?
  • Se référer aux prières du maire Tremblay à Saguenay…
  • 14. Le sujet de votre dernière dispute ?
  • Le style Labeaume.
  • 15. Votre surnom lorsque vous étiez plus jeune ?
  • Boogie.
  • 16. Cigale ou fourmi ?
  • Un mélange des deux. Généralement raisonnable, mais pas trop quand même.
  • 17. Votre jeu de société préféré ?
  • Les cartes.
  • 18. Où avez-vous commencé votre carrière radiophonique ?
  • Québec à CKCV 1280, en avril 1978.
  • 19. Lors des récents Oscars, quels films, qui ont mérité un prix, avez-vous vu ?
  • King’s Speach, Black Swan, Inception, Toy story 3, The Fighter, Social Network,
  • 20. Votre genre de musique préféré ?
  • Populaire, qu’importe le genre.
  • 21. Votre site Internet préféré ?
  • www.gillesparent.com
  • 22. Matins tristes ou matins gais ?
  • Gais.
  • 23. La plus grande civilisation de l’histoire ?
  • Les grecs, pour leur influence durable.
  • 24. La plus grande invention du siècle dernier ?
  • Internet.
  • 25. Le plus haut diplôme décroché ?
  • Baccalauréat en journalisme et en information à Laval.
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 9 avril au 13 juin 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ