PUBLICITÉ

Porto - Un goût du Portugal

7 juillet 2011 - Par Jean-Michel Dufaux

Porto, au nord du Portugal, doit sa renommée à son alcool, qui a fait le tour du monde. Mais Porto est bien plus que ça ! Il s’agit d’une ville attachante, jolie et aux dimensions humaines, qui gagne à être connue. Découvrons ensemble la deuxième ville en importance du pays après Lisbonne, avec une population de près de deux millions d’habitants pour ce que l’on appelle le « Grand Porto ».

Les petites rues étroites du centre-ville de Porto font découvrir une Europe figée dans le temps.
Les petites rues étroites du centre-ville de Porto font découvrir une Europe figée dans le temps.

Porto est une ville qui se découvre très bien à pied et en transport en commun, surtout grâce à ses vieux tramways qui font encore la joie de ses usagers. Pour comprendre l’importance du porto dans l’historique de la ville, prenez la direction du port, où les grandes maisons de la liqueur nationale du pays ont établi leurs quartiers. Sises au bord du Douro, les grandes maisons, aux fortes influences british, rappellent son histoire de négoce de vin avec le Royaume-Uni. On y voit les marquises de Taylor’s, Sandeman, Dow’s, pour n’en nommer que quelques-unes.

Par ailleurs, impossible de ne pas remarquer le superbe pont Dom Luis 1, construction datant de 1886 que l’on doit à un assistant de Gustave Eiffel. Ce pont relie le Vieux Porto à Vila Nova De Gaia et constitue l’un des symboles de la ville. En fin d’après-midi, il fait bon s’asseoir à l’une des terrasses du quai Ribeira (Cais de Ribeira) pour y déguster la spécialité locale. Construites sur les bords du Douro, ces terrasses constituent l’un des lieux les plus animés de la ville, et cela, autant de jour que de soir.

Le centre de la ville, bien qu’escarpé et sinueux, vaut vraiment le détour. Les petites rues, les menus commerces et les restaurants de quartier vous feront découvrir une Europe figée dans le temps.

La porte-parole de la Fondation Le Petit Blanchon, Mme Claire Pimparé, en compagnie du président-fondateur, Guy Boutin.

L’hôtel de ville, datant de 1920, trône sur la place centrale de Liberdade avec sa tour de 70 mètres. Pas très loin, se trouve la très belle Torre dos Clerigos avec ses 225 marches pour atteindre le sommet ! Deux belles églises feront la joie des passionnés d’architecture : l’église San Ildefenso, avec sa façade en tuiles blanches et bleues, et Terceiros Do Carmo, une église toute en bleu, formée d’Azulejos (une mosaïque typiquement portugaise). Vraiment, l’art ibérique dans toute sa splendeur !

À Porto, véritable paradis pour les foodies, la nourriture et les vins sont exceptionnels. Qui plus est, le rapport qualité-prix est très intéressant, le Portugal étant l’un des pays les moins dispendieux du Vieux-Continent. Petit détail qui me plaît bien et qui est pratique pour les voyageurs solitaires : la plupart des restaurants offrent une riche sélection de demi-bouteilles de vins portugais à prix hyper compétitifs. Une belle façon de découvrir un terroir riche en cépages de qualité. Il faut aussi y goûter les fruits de mer et les poissons, sans oublier la spécialité locale, les « trippes à la mode de Porto », qui s’apparentent à un cassoulet dans lequel on a remplacé la viande par des trippes.

Bref, une ville où il fait bon vivre, avec un climat ensoleillé et une riche histoire à partager. Une ville qui a fait sa marque grâce à son vin, ses marins et son sens du commerce. Une ville dynamique, et c’est pourquoi, au Portugal, on dit : « Pendant que Lisbonne se fait belle, Coimbra étudie, Braga prie et Porto travaille ! »

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 6 au 22 mai 2022
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ