PUBLICITÉ

SANTÉ - Protégez votre foie et il vous protégera

9 décembre 2021 - Par Yvan Bourgault, diplômé en pharmacie et homéopathe, Naterro

Le foie est l’un des organes les plus importants du corps. Il est unique, puisqu’il est le seul organe qui peut se régénérer pour réparer ses dommages et qui peut même se reproduire après une ablation partielle. Sur une base quotidienne, il participe au métabolisme et nous protège contre les substances toxiques. Mais malgré sa résilience, le foie lui-même doit être protégé. Une alimentation saine est la base de cette protection.

Quelles sont les fonctions du foie ?

Le rôle le plus connu du foie consiste à détoxifier les substances toxiques dans le corps. Les pesticides, les agents de conservation, l’alcool et les déchets métaboliques sont dilués en substances moins toxiques dans le foie pour les préparer à une excrétion sécuritaire par les reins et les intestins.

Le foie contribue aussi à digérer les gras par la production de bile. La bile est stockée dans la vésicule biliaire, prête à être utilisée au besoin, et contribue à l’absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K) ainsi que du calcium.

Yvan Bourgault est diplômé en pharmacie, homéopathe et copropriétaire de Naterro.

Qu’est-ce que le foie gras ou stéatose hépatique ?

Dans le monde occidental, le trouble hépatique le plus répandu est la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD). La NAFLD est une accumulation de gras dans le foie, qui est souvent bénigne, mais elle peut entraîner une inflammation chronique de l’organe et, éventuellement, endommager le foie.

La perte de poids par un changement de style de vie ou une chirurgie et des sensibilisateurs à l’insuline peuvent aider, mais les options sont limitées.

Le chardon-Marie : la plante à utiliser pour le foie

Au Canada, le chardon-Marie est devenu le produit naturel le plus couramment utilisé pour les problèmes hépatiques. Il est souvent recommandé par les herboristes qui l’utilisent depuis le Moyen Âge.

Au-delà du chardon-Marie, le complexe Siliphos®

Siliphos® associe un extrait du chardon-Marie (silybine) aux phospholipides pour former un complexe bien absorbé, qui restera aussi plus longtemps dans l’organisme. Il offre des bienfaits de protection du foie et aide à maintenir des niveaux normaux de glutathion. De plus, un des phospholipides, la phosphatidylcholine, possède des propriétés hépatoprotectrices. Pendant plus d’une décennie, Siliphos® a fait l’objet d’études cliniques de ses bienfaits pour la santé du foie.

Certains produits naturels ne sont pas recommandés avec la prise de médicaments prescrits. Consultez des experts qui connaissent les deux approches pour plus de sureté.

Références :
1. Barzaghi, N., Crema F., Gatti G. et al., « Pharmokinetic studies on IdB 1016, a silybin-phosphatidylcholine complex, in healthy human subjects », European Journal of Drug Metabol., Pharmokinet, 1990, 15, p. 333-338.
2. Morazzoni, P., Montalbetti A., Malandrino S., Pifferi G., European Journal of Drug Metabol., Pharmokinet, 1993, 18, p. 289.
3. Loguercio, Carmela et al., « Silybin combined with phosphatidylcholine and vitamin E in patients with nonalcoholic fatty liver disease : A randomized controlled trial. », Free Radical Biology and Medicine, 5 février 2012.
4. Ladas, Elena J. et al., « A randomized, controlled, double-blind, pilot study of milk thistle for treatment of hepatotoxicity in childhood acute lymphoblastic leukemia (ALL) », Cancer, 15 janvier 2010.
5. Kidd, Parris et Kathleen Head, « A review of the bioavailability and clinical efficacy of milk thistle phytosome : A silybin-phoshatidylcholin complex (Siliphos®) », Alternative Medicine Review, Volume 10, N° 3, 2005, p. 197
6. Les dangers de la stéatose hépatique non alcoolique
7. Randomised placebo-controlled trials of individualised homeopathic treatment : systematic review and meta-analysis

Pour en savoir davantage : naterro.com

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 18 décembre 2021 au 13 février 2022
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ