Recherche

Célina Fontaine, Les Cheminées Gamelin

18 juin 2024 | Gilles Levasseur

Célina Fontaine, Les Cheminées Gamelin

© Marjorie Roy, Optique Photo

Célina Fontaine, vice-présidente

S’appeler Fontaine et avoir le feu sacré pour tout ce qui génère chaleur et flamme, voilà un étonnant contraste ! En effet, comme c’est souvent le cas, les méandres de la vie ont conduit Célina Fontaine à développer une véritable passion pour les poêles et foyers en tous genres. Depuis 10 ans copropriétaire de l’entreprise Les Cheminées Gamelin, de Québec, la jeune quadragénaire a choisi la voie de l’autodidacte pour bien connaître et maîtriser l’art du feu. Une histoire de flamme intérieure…

TOUT FEU TOUT FLAMME !

Si dans une boule de cristal Célina Fontaine avait vu, adolescente, quelle direction prendrait un jour sa carrière professionnelle, elle n’y aurait jamais cru. Et pourtant, il suffisait d’une bougie d’allumage. En effet, son actuel associé dans l’entreprise et père de ses deux enfants, Jonathan Hébert, travaillait chez Les Cheminées Gamelin depuis 2003 comme technicien en chauffage et principal représentant. Sans ce détail important, la suite des choses aurait certes été différente… Le commerce avait été fondé en 1984 par Jeanne Bourdages et André Lachance, et sa raison sociale s’inspirait du nom de la petite rue Gamelin où il se trouvait, près de la rivière Saint-Charles, dans l’ancien quartier Saint-Malo. Pendant ce temps, Célina grandissait dans une ambiance entrepreneuriale, son père possédant un garage de débosselage. C’est donc sans surprise qu’on la retrouve à 19 ans à l’emploi d’un concessionnaire de Beauport. « J’ai fait le tour des tâches du domaine de l’automobile, notamment la vente, se souvient-elle. Puis, à 24 ans, mon premier enfant est arrivé. Dans ce milieu majoritairement masculin, j’avais deux handicaps : j’étais femme… et mère ! Au retour de mon congé de maternité, j’ai appris que mon poste avait été aboli. »

Célina choisit alors de s’inscrire en finances au Cégep de Sainte-Foy, et pour joindre les deux bouts, lance une petite entreprise d'entretien ménager à domicile, un travail autonome qui lui permet la flexibilité d’horaire dont elle a besoin. « J’ai cumulé tout cela pendant deux ans, et ma mère s’est plus tard jointe à moi avant de continuer seule à la fin de mes études. J'ai ensuite commencé à travailler pour une institution financière comme directrice de développement hypothécaire, raconte-t-elle. Et un second enfant s’est ajouté. C’est à cette époque que mon conjoint m’a proposé d’acheter avec lui l’entreprise de Mme Bourdages, alors âgée de 75 ans. Il nous a fallu presque deux ans pour élaborer le projet d’acquisition, qui s’est finalement concrétisé en juin 2014. La propriétaire nous a beaucoup aidés, surtout qu’elle tenait à ce que nous lui succédions. Sa contribution a été exceptionnelle, notamment pour transmettre son savoir, car même si j’avais de l’expérience et beaucoup de débrouillardise, je ne connaissais rien aux poêles et foyers. Jeanne a été notre mentore de transition pendant environ un an. »

REPENSER L’ENTREPRISE

Aujourd’hui, l’entreprise qui célèbre ses 40 ans d'existence n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était il y a dix ans. Lors du rachat, les activités se résumaient surtout à du ramonage et de la maçonnerie, et les ventes se limitaient à quelques modèles. « Nous avons fait le grand ménage, notamment dans la flotte de camions d’une vingtaine de véhicules, trois fois plus qu’il n’en fallait, ainsi qu’à l’administration, qui avait grand besoin d’être informatisée, car tout se faisait manuellement. Nous sommes donc presque repartis de zéro, pendant que certains distributeurs et fournisseurs nous regardaient un peu de haut en raison de notre choix limité d’articles de chauffage. C’est l’un de nos rares fournisseurs de l’époque, la compagnie HearthStone, du Vermont, qui nous a vraiment donné notre chance dans les premiers temps.

Depuis plus de 40 ans, cette entreprise fabrique des poêles et foyers dans la plus pure tradition. C’était notre produit vedette, celui qu’on connaissait le mieux. À tel point que deux années de suite, nous avons été en tête des ventes du fabricant au Canada ! » Le chiffre d’affaires n’a pas tardé à grimper, de sorte que trois ans plus tard, l’entreprise emménageait sur l’avenue Saint- Sacrement, dans un local plus vaste reflétant davantage la personnalité et la vision stratégique des propriétaires, notamment avec sa grande salle d’exposition, ce qui a permis de déployer davantage l’éventail de produits. Cette année, à l’occasion de leur 10e anniversaire à la tête de l’entreprise, les deux associés se déplacent une seconde fois, toujours sur la même artère, mais plus près du boulevard Hamel, dans une bâtisse qui doublera l’actuelle superficie à 6500 pi2. Le déménagement est prévu pour juillet.

DES APPAREILS COUPS DE CŒUR

En observant le marché à leurs débuts, les propriétaires ont constaté que contrairement à d’autres concurrents, leur offre était plus complète, car elle comprenait les services de ramonage, d’entretien et réparation, d’installation et de maçonnerie. « Il suffisait de développer notre gamme de produits en choisissant des appareils qui nous ressemblent davantage, soit dans le créneau haut de gamme, explique Mme Fontaine. J’aime ce qui est beau, durable et de grande qualité, et je préfère vendre des produits qui m’inspirent. Aujourd’hui, nous sommes détaillants pour une douzaine de fabricants, qu’il s’agisse de poêles et de foyers au bois, au gaz propane ou électriques, cuisinières au bois ainsi que barbecues. Comme nous assurons également l’entretien, on connaît les produits qui vieillissent bien et que les clients apprécieront longtemps. Voilà pourquoi il est important d’être à leur écoute au moment de la vente pour connaître leurs besoins et attentes. Cela dit, notre site Internet décrit en détail notre gamme de produits ainsi que nos services. »

Entre autres appareils coups de cœur, mentionnons ceux de la gamme Stûv, un produit originaire de Belgique vendu depuis 2018 par Les Cheminées Gamelin. « Nous en rêvions depuis longtemps de ces poêles et foyers aux lignes très droites et au look vraiment unique rehaussant tout décor, exprime Célina. Heureusement, un couple de Bromont a convaincu le fabricant belge en 2009 d’avoir une usine-succursale sur la rive-sud de Montréal avant de nous proposer d’ajouter à notre gamme leurs appareils de chauffage, qui font partie de notre top 3. »

Célina Fontaine, entourée de Jean-Pierre Morin, vendeur, et Nathalie Jacques, directrice adjointe.
© Marjorie Roy, Optique Photo

Grâce à son espace encore plus généreux, le nouveau magasin permettra d’exposer d’autres produits distinctifs, qui feront écarquiller les yeux. C’est le cas notamment du meuble extérieur de cuisson en acier inoxydable tout-en-un Neso GrillTM de fabrication québécoise, une exclusivité de la compagnie Les Accessoires Multifonctions inc. Ce concept inédit a pris naissance lorsque son créateur, Frédéric Rhéaume, a modifié son barbecue pour produire du sirop d’érable. Il s’agit du barbecue le plus polyvalent au monde, affichant une grande efficacité énergétique, multicombustible (gaz, charbon, briquettes, bois naturel ou copeaux de bois), qui fume, saisit, grille, braise, mijote et cuit (même à la vapeur) tous vos plats incluant la fonction traditionnelle du barbecue, plusieurs fonctions pouvant même s’effectuer en simultané, peut-on lire sur le site de l’entreprise dont l’usine se trouve à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Une autre innovation nous vient d’Italie, où la copropriétaire s’est rendue en mai dernier pour rencontrer un fabricant de cuisinières au bois plus que centenaire. « Notre salle d’exposition en mettra plein la vue avec un combo de deux appareils, l’un standard, au gaz ou électrique, et l’autre au bois, qui sert à la fois pour la cuisine et le chauffage l’hiver. Un impressionnant bloc de cuisson ! »

Les Cheminées Gamelin propose aussi des poêles et foyers de masse, qui fonctionnent sur le principe d’une accumulation de chaleur dans une masse thermique de maçonnerie. « Après un feu intense de quelques heures, vous profitez d’une chaleur rayonnante pour le reste de la journée, explique Célina. Ces concepts sont la preuve que nous aimons tout ce qui sort des sentiers battus dans notre domaine. Et pour réaliser ces projets emballants, conclut-elle, nous pouvons compter sur notre équipe hautement qualifiée composée de techniciens-ramoneurs, de techniciens-installateurs, de maçons et de conseillers possédant de longues années d’expérience. »

Pour en savoir davantage :

275, avenue Saint-Sacrement, local 120, Québec

rêver

Gérer le consentement