Recherche

Escapade à vélo au cœur de la Vallée de la Gastronomie

11 Décembre 2023 | Ariane Arpin-Delorme

Escapade à vélo au cœur de la Vallée de la Gastronomie

Pédaler d'un coteau à l'autre dans les vignobles de la Maison M. Chapoutier.

De Dijon à Marseille, la Vallée de la Gastronomie offre une grande diversité de paysages et de découvertes pour les épicuriens. Afin de déguster tous ces plaisirs gourmands, pourquoi ne pas vous déplacer sur deux roues en empruntant le réputé ViaRhôna ?

Entre voies vertes sécurisées et partagées, cet itinéraire cyclable vous conduira à travers des panoramas alpins jusqu’aux plages de Camargue, en passant par les vignobles emblématiques des Côtes-du-Rhône et de la Provence méridionale. Voici quelques arrêts incontournables et expériences d'exception suggérés par notre collaboratrice à l’occasion de son parcours à vélo électrique, au fil du Rhône.

Lyon/Vienne

Environ 35 km

Mon voyage débute dans la charmante ville de Lyon. Comme il me tarde de sillonner la campagne environnante, parsemée de champs de lavande, de tournesols, d’arbres fruitiers et d’oliviers, j’enfourche tout de suite mon vélo. En chemin, je croise les marchés de producteurs locaux de la Mulatière, Pierre-Bénite et Vernaison. Quelle belle surprise que Vienne, cette ancienne cité gallo-romaine, jadis la plus importante de la Gaule ! Le journal anglais The Telegraph décrit d’ailleurs celle-ci comme « la plus belle ville française dont personne n’a entendu parler ». À travers les grands platanes, on retrouve pas moins de 43 vestiges classés monuments historiques, dont la cathédrale Saint-Maurice datant du 12e siècle (à l’exception des vitraux) et où l’ordre des Templiers fut ajourné. Et que dire du temple d’Auguste de Livie datant du 2e siècle, lové au cœur du forum, puis transformé en église, et ensuite en tribunal. L’impressionnant théâtre antique accueille, quant à lui, le célèbre festival « Jazz à Vienne ».

champ tournesol
Les célèbres champs de tournesols.

Il faut visiter cette ville le samedi matin afin de parcourir le Grand marché datant de 1240, le deuxième plus vaste du pays avec ses six kilomètres et ses 400 artisans de talent qui s’y côtoient : trésors maraîchers d’Ampuis, pommes du Pilat, tommes de chèvre de la Drôme, rigotte de Condrieu, caillettes d’Ardèche… Enfin, je clôture ma visite avec Le Caveau du Château E. Guigal, un espace muséographique dédié à l'œnotourisme de la vallée du Rhône et rendant hommage au travail des générations antérieures. Ce lieu regroupe en fait cinq maisons de vin situées entre Vienne et Avignon, quinze appellations (dont le fameux Côte-Rôtie) et une soixantaine de producteurs.

Vienne/Tournon-Sur-Rhône

Environ 70 km

Le parcours ViaRhôna, où se succèdent vergers et pâturages, prend aussi place sur l’ancienne voie empruntée par des civilisations datant de plus de 2000 ans et représentées dans de pittoresques villages perchés. Le château- musée de Tournon-sur-Rhône est considéré comme l’un des plus beaux d’Ardèche, à l’instar de son architecture, qui témoigne du passé glorieux de la ville. Après tant de gourmandises, j’entame une marche sur le Sentier des Tours pour prendre de la hauteur sur la cité de Tournon-sur-Rhône et ses fortifications médiévales.

À la suite d’une expérience gastronomique au restaurant Le Cerisier, j’ai eu la chance unique de dormir sur une péniche : Bed and Bicycle. Ce fut une expérience unique au cœur de ce lieu de vie atypique. Le concept – présent à Vienne, Tournon et Aigues Mortes – accueille principalement une clientèle à vélo.

Tournon-Sur-Rhône/Tain-L'Hermitage/Croz-L'Hermitage/Valence

Environ 25 km

Après une traversée à vélo au-dessus du Rhône, passant de l’Ardèche à la Drôme, je commence la journée sur une note sucrée. La Cité du chocolat, musée de la marque de renom Valrhona (datant d’il y a 100 ans), en offre pour tous les palets. Le parcours éducatif propose des dégustations, des espaces immersifs sur les transformations de la fève du cacao et des ateliers culinaires. L’entreprise équitable travaille avec une vingtaine de producteurs, dont 55 000 travailleurs dans le monde. Pendant un après-midi chaud (vive le vélo électrique !), j’ai pédalé d’un coteau de vignes de l’Hermitage à un autre, celui de Croz-Hermitage appartenant à la célèbre Maison M. Chapoutier, fondée en 1808. Ce type de terrain arpenté demande encore qu’on laboure la terre à cheval et que l’on cueille les raisins à la main dans ces vignes exceptionnellement à la verticale. Quel travail de moine, mais ces vins sont parmi les meilleurs que j’ai eu la chance de goûter lors d’un atelier et d’un BBQ, haut perchés dans les collines.

point de vue ville
Dégustation de grands crus à la Maison M. Chapoutier, vue sur le Rhône incluse.

Je reprends la route à vélo en direction de Valence, village qui s’est initialement développé avec le commerce du sel et où les 17 km de canaux lui donnent un air bien particulier. La basse ville deviendra un véritable pôle gastronomique dès l’été 2024 grâce à l’ouverture d’un bâtiment baptisé « L'aventure gastronomique ». Mais pour le moment, sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean de la Place des Clercs, des exposants animent le marché nocturne du mardi de Valence, lui donnant des allures d’Arménie (10 % de la population est originaire de ce pays). Le quartier Saint-Jean propose pour sa part une atmosphère différente avec ses cafés associatifs.

Si vous avez la chance de visiter Valence en septembre, « Valence en gastronomie » est un événement à ne pas manquer : marché de produits du terroir, combats des chefs, concours amateurs, expositions de photos, dégustations œnologiques… Avez-vous entendu parler de la cheffe Anne-Sophie Pic, propriétaire du restaurant la Maison Pic à Valence ? Avec ses six restaurants, elle totalise dix étoiles Michelin, ce qui en fait la femme cheffe la plus étoilée au monde !

vignes
Les vignes haut perchées de la Maison M. Chapoutier.

Valence/Viviers/Cruas/Montélimar/Châteauneuf-Du-Rhône

Environ 55 km

En roulant dans les campagnes, je croise les châteaux de Viviers, de Rochemaure ainsi que l’abbatiale de Cruas, un lieu des plus intéressants. Arrêt en fin de journée au musée du Nougat, annexé à la Maison Arnaud Soubeyran. Très attachée au choix de ses matières premières, l’entreprise poursuit sa fabrication artisanale au bain-marie, dans des chaudrons en cuivre, depuis 1837, ce qui en fait aussi la plus ancienne fabrique encore en activité à Montélimar. Une multitude de dégustations décadentes sont possibles. Enfin, quelques derniers coups de pédale vers un superbe manoir à Châteauneuf-du-Rhône pour m’y baigner et y passer la nuit.

village medieval
Le village médiéval de Cruas et son abbatial.

Montélimar/Bourg-Saint Andéol

Environ 30 km

À deux pas des gorges de l’Ardèche, Lou Moulin d’Oli m’accueille à bras ouverts afin de partager sa mission de confectionner l’huile à partir de ses propres olives, une foule de dégustations originales en prime. Puis, le vaste Domaine Château Les Amoureuses m’attend au cœur des quelque 80 hectares de vignes et d’oliviers. Les immenses cuves en inox ainsi que les amphores en terre cuite font partie des méthodes créatrices pour parvenir à produire annuellement 350 000 bouteilles de grands crus.

Poursuivant dans la lignée des singularités, je boucle cet extraordinaire périple gourmand à vélo sur une note tout aussi originale en logeant au Domaine de Couzignac. Rencontre des plus sympathiques avec son compositeur-vigneron, Raphaël Pommier, qui crée une nouvelle trame musicale au début de chaque saison. Selon lui, « personne ne veut d’une relation équilibrée, mais plutôt d’une relation harmonique » ! Sous les grands arbres et les lumières d’ambiance, le souper gastronomique s’avère inoubliable…

rêver

Gérer le consentement