Recherche

Emilie Beaulieu, Cliniques médico-esthétiques EKINØXE

18 juin 2024 | Gilles Levasseur

Emilie Beaulieu, Cliniques médico-esthétiques EKINØXE

Emilie Beaulieu, propriétaire et esthéticienne

Un homme se retrouve dans un étrange café, au milieu de nulle part. Sur le menu, trois questions vont droit au but : Pourquoi êtes-vous ici ? Craignez-vous la mort ? Êtes-vous pleinement épanoui ? Ses réponses changeront la suite de sa vie. Tel est le scénario du best-seller «Le Why Café» de l’écrivain John Strelecky, qu’Émilie Beaulieu lit en une seule journée alors qu’elle se trouve à la croisée des chemins.

QUAND L’ÉPREUVE DEVIENT TREMPLIN…

Rescapée à 24 ans d’un rare cancer ovarien, la jeune femme n’a plus rien à perdre : pourquoi n’aurait-elle pas enfin l’audace de réaliser son rêve d’être entrepreneure ? Depuis 13 ans, elle dirige la clinique médico-esthétique EkinØxe, à Beauport, à laquelle une seconde s’est ajoutée en mars dans Lebourgneuf.

La raison sociale de son entreprise, Emilie Beaulieu aura mis 10 ans à la choisir, après avoir conservé jusque-là la signature de l’ex-propriétaire Lucy Garneau, de qui elle avait acheté sa première clinique sur l’avenue Bourg-Royal. « L’équinoxe fait référence au changement de saison au printemps et à l’automne, ainsi qu’à l’équilibre entre le jour et la nuit, explique Emilie. Aspirer à se sentir bien, à atteindre l’équilibre, physique et mental dans toutes les sphères de la vie, telle est l'essence même d'EKINØXE. Mettre en lumière votre beauté authentique avec humanité, voici ce que nous proposons en matière de soins médico-esthétiques. Les 19 membres de l’équipe et notre clientèle formons vraiment une belle et grande famille, comprenant aussi trois médecins et deux infirmières pour le volet médico- esthétique. »

SECONDE CHANCE

Déjà, à l’adolescence, Emilie pressent qu’elle aura un jour son entreprise en esthétique, ce rêve est même inscrit dans son album de fin d’études secondaires. Son DEP en poche, elle choisit une clinique de chirurgie esthétique pour effectuer son stage, ce qui renforce son intérêt, car on y offre aussi des soins esthétiques. « Je trouvais très gratifiant de voir à quel point les résultats des traitements étaient positifs pour les clientes, qui se sentaient mieux dans leur peau », raconte Mme Beaulieu. Elle se perfectionne alors en épilation à l'électricité et photo-épilation avant d’être recrutée par le Dr Guy Gagné à la Clinique de rajeunissement esthétique Montcalm, sur Grande Allée. Pendant cinq ans, elle apprendra presque tout du fonctionnement de ce genre de commerce, ce qui lui permettra de développer sa fibre entrepreneuriale. Puis, le drame : sa vie bascule lorsqu’on découvre une tumeur maligne de la taille d’un pamplemousse sur son ovaire gauche. Pour une jeune femme qui se définissait beaucoup par l’apparence, le choc est brutal, surtout quand la chimio a raison de sa chevelure. « Quand je m’en suis sortie, je n’étais plus la même, mon identité s’était enrichie d’une dimension intérieure, et l’histoire du Why Café répondait à plusieurs pourquoi. La vie me donnait une seconde chance, qu’est-ce que j’allais en faire ? C’est là que j’ai plongé quand j’ai appris que la Clinique Lucy Garneau était à vendre.

Avec l’aide de mon conjoint, j’ai fait l’acquisition du commerce et de la bâtisse, et comme il travaille dans la construction, son aide a été précieuse pour tous les changements que nous y avons apportés depuis les débuts, le bâtiment ayant été refait presque au complet et sa superficie notamment doublée pendant la pandémie. Cela dit, des millions de dollars ont été investis au fil des ans pour nous doter des meilleures technologies permettant notre gamme étendue de soins esthétiques et médico-esthétiques. Dire qu’au début, je stressais à l’idée de gérer une seule employée, alors qu’avec deux équipes, je me sens maintenant parfaitement à ma place ! »

UNE CLINIQUE À DIMENSION HUMAINE

Il ne fait aucun doute que la traversée du désert d’Emilie a profondément marqué sa vision de la vie, et notamment des soins esthétiques. À ses yeux, la beauté émane d'abord de l'intérieur pour se révéler à l'extérieur. Elle croit qu'au-delà des traitements offerts, une clinique doit mettre l'accent sur le développement d'un lien étroit avec sa clientèle, ainsi que sur son bien-être, des aspects essentiels qui vont au- delà des résultats attendus, toujours avec honnêteté, sans faire de promesses irréalistes. « En tant qu’entrepreneure, je me réjouis de pouvoir transmettre ma vision à ma façon à travers ce métier si valorisant. Et en toute cohérence, l’embauche du personnel privilégie autant le savoir-être que le savoir-faire. Par ailleurs, le fait qu’EKINØXE soit à échelle humaine, à mi-chemin entre une micro clinique et une grande bannière, nous permet d’offrir une variété de services innovants et hautement personnalisés, sans compter le mariage plutôt rare entre esthétique avancée et soins traditionnels. »

MAINTENANT DEUX SUCCURSALES

Alors que l’économie peine à remonter cette année, l’entreprise s’est agrandie — juste avant « l’équinoxe » de mars 2024 — lorsqu’Emilie a racheté la clinique Parfum d’Évasion, dont la propriétaire, Isabelle Vachon, l’avait approchée à l’aube de la retraite. « J’ai eu un coup de cœur pour l’emplacement et les locaux ultramodernes de l’immeuble Le Saphir, dans le quartier Mosaïque, à l’angle ouest de Lebourgneuf et Robert-Bourassa. Le processus de reprise s’est fait très facilement et l’équipe s’est enrichie de quatre esthéticiennes supplémentaires. » Directrice médicale de la nouvelle clinique, la Dre Marie-Léa Truchon est une adepte des transformations les plus naturelles possible, qui suscitent des commentaires du genre T’as l’air plus reposée et en santé ! « L’important est de préserver des traits qui nous ressemblent, explique-t-elle, retrouver un sourire ou diminuer des rides synonymes de fatigue ou de tristesse. Les changements que nous apportons grâce à nos technologies, qui sont détaillées sur notre site Internet, se font donc de manière très subtile, sans dénaturer la physionomie et la personnalité. Nos relations s’en voient améliorées, car les autres ont une meilleure perception de nous. »

UNE FIN HEUREUSE…

Doit-on alors s’étonner qu’EKINØXE se soit classée chaque année depuis huit ans dans les trois premières places à Québec dans son domaine selon Three Best Rated Canada ? D’autre part, Emilie a toujours eu à cœur de rehausser les standards de l'industrie de la beauté. « À ce sujet, mentionne-t-elle, l'entreprise est fière d'être partenaire de l’Académie d’esthétique avancée en mettant, à la clinique de Beauport, un espace dédié à la formation continue pour les esthéticiennes désireuses d'acquérir des certifications supplémentaires reconnues. » Sensibilisée par son parcours, elle agira prochainement en tant que bénévole au sein de l’organisme Belle et bien dans sa peau de la Fondation québécoise du cancer pour animer des ateliers de maquillage et de soins de la peau à l’intention de femmes atteintes de cette maladie. Dans la foulée, son épreuve de la mi- vingtaine aura finalement connu un épilogue heureux : ses filles de 5 et 8 ans, Maëly et Taïna, en sont la preuve bien vivante...


Soins esthétiques médicaux et traditionnels

/ Agents de comblement
et neuromodulateurs
/ Soins du visage
/ Microneedling
/ Photorajeunissement
/ Lifting non chirurgical
/ Cryolipolyse
/ Endermologie
/ Épilation au laser
/ Plasma riche en plaquettes (PRP)
/ Détatouage
/ Et bien plus !

Pour en savoir davantage :

Beauport :

2377, avenue du Bourg-Royal

Lebourgneuf :

2013, boul. Lebourgneuf, local 109 (Porte C)

rêver

Gérer le consentement