Recherche

Eye Am soins oculaires – Plus que jamais une vision tout-en-un

24 février 2023 | Gilles Levasseur

Eye Am soins oculaires – Plus que jamais une vision tout-en-un
Sur la photo, l'équipe d’optométristes : Dr François Piuze, copropriétaire, Dre Marie-Ève Croteau, et Dre Lucie Laurin, copropriétaire.
©Marjorie Roy, Optique Photo

Depuis ses tout débuts, l’équipe de Eye Am soins oculaires a toujours été soucieuse de combler l’ensemble des besoins de sa clientèle en matière de santé visuelle. Cette vision stratégique a pris davantage tout son sens en 2022 alors que la gamme de services a atteint un haut niveau de diversification. La clinique compte maintenant un ophtalmologiste et une infirmière, car les technologies se sont raffinées pour traiter un nombre sans précédent de conditions. Tour d’horizon de ce tout-en-un plutôt unique dans le monde de l’optométrie.




« Les optométristes sont des professionnels de première ligne un peu comme les médecins généralistes : ils analysent l’ensemble de la condition visuelle. Notre rôle consiste à établir un bilan après avoir observé les structures oculaires afin d’identifier les problèmes et proposer les solutions appropriées. Chez Eye Am, nous traitons le plus de conditions possible en recourant notamment aux technologies les plus innovantes, et mieux encore, en ciblant davantage les causes plutôt que d’amoindrir les symptômes. » L’optométriste Lucie Laurin, cofondatrice des cliniques Eye Am, est une passionnée de la vision. Depuis 37 ans, elle explore les possibilités de l’optométrie afin de mieux servir et informer les gens dans ce domaine. À Québec, la clinique compte maintenant cinq opticiennes, les optométristes François Piuze et la nouvelle venue Marie-Ève Croteau en plus de Mme Laurin, ainsi qu’un ophtalmologiste et une infirmière, dont la présence est requise pour des soins particuliers relevant davantage d’actes médicaux en lien avec la sécheresse oculaire et la dermatologie du visage. « Ils nous assistent depuis plus d’un an, précise Lucie Laurin. L’infirmière est sur place à temps plein tandis que notre médecin se présente régulièrement chaque mois et selon la demande. La sécheresse oculaire est notre spécialité depuis 2013, et la technologie a beaucoup évolué. »


Olivier Rochette, responsable des cliniques de sécheresse oculaire et de dermato-esthétique. ©Marjorie Roy, Optique Photo



Nikolina Tomic, infirmière spécialisée en sécheresse oculaire et dermatologie du visage.
©Marjorie Roy, Optique Photo




Lumière pulsée, radiofréquence et dermato-esthétique



Eye Am a récemment fait l’acquisition de deux appareils de pointe pour traiter à la fois la sécheresse des yeux et certains problèmes dermatologiques, notamment la rosacée oculaire, qui peut aussi toucher le visage. Ces deux affections sont traitées par le premier appareil, qui génère de la lumière pulsée intense (Intense Pulsed Light ou IPL). La clinique dispose également d’un générateur de lumière de basse intensité (photobiomodulation pour traiter orgelets, chalazions et blépharites) ainsi que le Lipiflow® et le ILux®, qui concerne les cas plus fréquents de sécheresse oculaire. « Pour les autres, nous utilisons la radiofréquence, qui produit de la chaleur contrôlée, explique Lucie Laurin; nous avons constaté que lorsque les glandes de Meibomius sont ainsi stimulées, le traitement régénère en même temps le collagène autour des yeux. De là à raffermir par la même occasion la peau du visage il n’y avait qu’un pas. Bémol ? Seul un médecin peut prescrire des soins dermatologiques, d’où la présence de l’ophtalmologiste qui s’est ajouté à l’équipe, ainsi que l’infirmière responsable d’exécuter les traitements. Nous nous limitons toutefois au visage. »


Le plasma riche en plaquettes



Toute dernière nouveauté chez Eye Am : le PRP, ou plasma riche en plaquettes, produit sur place à l’aide d’une centrifugeuse à partir d’un échantillon sanguin prélevé sur le patient. Cette technique est déjà utilisée pour traiter la peau, les articulations et le cuir chevelu. « Depuis octobre 2022, Eye Am est la seule clinique d’optométrie au Québec à utiliser le plasma enrichi sous forme de gouttes oculaires pour régénérer les cellules épithéliales et nerveuses afin de favoriser la guérison, poursuit Mme Laurin. Vos yeux vous font mal à la suite d’une chirurgie de la cataracte ou au laser (lasik), ou encore vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté en vue d’une telle intervention ? Vous avez une condition de glaucome, mais vos gouttes vous causent des effets secondaires très désagréables ? Vous souffrez d’une sécheresse oculaire sévère qui vous gâche la vie ? Le PRP peut vous aider de manière significative. » Le produit est offert en micro-dosettes à répartir en deux à quatre applications quotidiennes, et l’approvisionnement dure environ trois mois, ce qui permet au patient de se traiter à domicile en conservant le produit au congélateur. L’avantage réside dans le fait que bien souvent, le traitement n’est pas continu, mais administré seulement au besoin. Les gouttes peuvent même être insérées dans des lentilles sclérales, ce qui permet au produit de traiter l’œil pendant tout le temps où la personne les porte.


Dr Danny Dreige, ophtalmologiste. ©Marjorie Roy, Optique Photo



Neurolens



Eye Am soins oculaires est aussi dépositaire de la technologie Neurolens dans les cas de désalignement des yeux. Selon les spécialistes, plus de deux personnes sur trois en souffrent, et ce nombre serait en croissance étant donné l’augmentation du télétravail et de l’usage accru des appareils électroniques. Cette condition peut causer des maux de tête, de la fatigue oculaire, une sensation d’avoir les yeux secs, des douleurs cervicales, des étourdissements et le mal des transports. Selon Lucie Laurin, « ces symptômes seraient causés par la tension qu’un problème de convergence exerce sur le nerf trijumeau, qui est relié aux yeux et à la mâchoire. Nous nous servons donc d’un appareil qui mesure ces insuffisances à un niveau extrêmement précis. Lorsque requis, il est possible de prescrire des lentilles contenant un prisme profilé, qui diffère de ceux normalement intégrés dans toute la surface de la lentille. Ce procédé, qui s’apparente à celui des foyers progressifs, permet de s’ajuster au fait que les yeux peuvent être désalignés à des profondeurs de champ différentes. Ces verres corrigent donc seulement la convergence déficiente sans affecter la netteté de la vision. Même la plus minime correction de prisme peut apporter un immense soulagement. »


Pré consultation téléphonique



Chez Eye Am, Olivier Rochette est responsable de recevoir et d’acheminer aux ressources appropriées les appels concernant des services non standards et à propos desquels il représente la porte d’entrée. Son rôle consiste à renseigner le mieux possible les personnes qui demandent de l’information. « Nous voulions ainsi éviter que des gens se déplacent inutilement en se rendant compte, une fois sur place, que le traitement souhaité ne leur convient pas, indique Mme Laurin. Nos opticiennes s’occupent du volet produits, lunettes, verres de contact, lunettes de sport ou autres. » Entre autres exemples de soins peu connus du public, Eye Am traite les infections des paupières causées par des bactéries ou de petits acariens appelés Demodex, qui s’installent à la base des cils et dont les déjections causent des démangeaisons et autres symptômes d’irritation. « Nous procédons à l’exfoliation des paupières à l’aide d’un produit spécifique. Cette affection est surtout observée chez les aînés, chez qui la peau se desquame davantage, car ces micro-organismes se nourrissent de ces débris épidermiques. »


L’équipe d’opticiennes d’ordonnances : Cynthia Drouin, Isabelle Jutras, Olivia Cloutier, Samantha Arbour Lachance et Anne-Chantal Auger. ©Marjorie Roy, Optique Photo



L’union fait la force



La force de l’équipe fait aussi partie des avantages qu’on trouve chez Eye Am. En travaillant en collégialité dans la solution des problèmes, les diagnostics et les prises en charge sont plus rapides, et les technologies innovantes permettent des résultats plus curatifs que palliatifs, résume Lucie Laurin. « Nous augmentons ainsi la qualité de vie de nos patients tout en leur évitant une médicamentation plus importante au fil du temps. Et ceux-ci n’ont pas le désavantage des dossiers éparpillés un peu partout. »



« Chez Eye Am, nous traitons le plus de conditions possible en recourant notamment aux technologies les plus innovantes, et mieux encore, en ciblant les causes, pas seulement les symptômes. » − Dre Lucie Laurin, optométriste.


Une offre complète



Eye Am se démarque aussi par le type de produits offerts. « Nous privilégions les montures signées par des créateurs, des passionnés de la lunetterie qui fabriquent des pièces uniques et innovantes, de grande qualité et en quantités limitées. Bref, conclut Mme Laurin, notre objectif est de proposer ce qui se fait de mieux dans l’industrie en termes de produits et de services, car nous sommes autant à la fine pointe de la technologie pour ce qui est des examens que des traitements. Nous ne référons à l’extérieur que les cas qui requièrent des interventions chirurgicales. À Québec, notre clinique est la seule dont l’offre soit aussi complète dans le domaine de l’optométrie. »


Information :



1020, rue Bouvier, Québec
418 380-2734
Autres succursales : Montréal, Dorval et Boucherville

eye-am.ca







rêver

Gérer le consentement