Recherche

Guillevin – Partenaire dans la réussite

6 Décembre 2023 | Jean-Pierre Bouchard

Guillevin – Partenaire dans la réussite

Stéphane Valcourt, directeur de la succursale de Québec; Denis Philbert, vice-président et directeur général pour la région Est; et Serge Armstrong, directeur du Centre de projets.

Le service, la qualité, les employés. Trois valeurs fondamentales que porte Guillevin au quotidien en matière de distribution de matériel électrique au Québec et ailleurs au Canada. Fondée à Montréal en 1906 par François-Xavier Guillevin, l’entreprise s’est taillé une place enviable dans son secteur d’activité. Et sa croissance est loin d’être terminée.

Entre Denis Philbert, vice-président et directeur général pour la région Est, Serge Armstrong, directeur du Centre de projet et Stéphane Valcourt, directeur de la succursale de Québec, la complicité est évidente. Et la volonté de satisfaire les besoins de la clientèle, en lui proposant des solutions personnalisées, l’est tout autant.

Expansion constante

Depuis sa création, Guillevin n’a jamais cessé de bonifier son offre de service. En plus de sa division de matériel électrique, l’entreprise peut répondre aux besoins des clients en matière de télécommunication, d’automatisation et de solutions d’énergies renouvelables, telles que des bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Toutes bannières confondues, l’entreprise présente partout au pays emploie quelque 2300 personnes. Au Québec, elle possède 28 succursales, bientôt 29, dont plusieurs, comme celle de la rue Bouvier à Québec, ont fait l’objet d’un agrandissement majeur. Dirigée par Stéphane Valcourt, qui cumule une trentaine d’années d’expérience dans le domaine, elle tient l’un des plus grands inventaires de la province, en plus de bénéficier de l’expertise d’une équipe formée de 25 personnes.

Faire la différence, agir différemment

« On vit pour les relations. Pas pour avoir des commandes », se plait à rappeler Denis Philbert. Possédant quelque 40 ans expérience chez Guillevin, l’homme d’affaires est conscient que, dans un environnement hautement concurrentiel, les entreprises doivent se démarquer. Mais comment ? « L’approche client fait foi de tout, répond-il. Si tu veux remporter la bataille, tu dois être en mesure d’offrir la plus-value que les autres n’offrent pas. »

Sous la bannière Guillevin électrique, c’est la capacité de combiner la force du groupe avec l’agilité et la flexibilité dont fait preuve l’entreprise qui fait la différence, car elle a opté pour un modèle d’affaires décentralisé. Elle confère à chaque succursale l’autonomie nécessaire pour répondre aux besoins spécifiques de ses clients et s’adapter à son marché. « C’est ce qui nous distingue le plus de nos concurrents », explique M. Philbert.

Denis Philbert
Denis Philbert, vice-président et directeur général pour la région Est.

« Notre travail, ce n'est pas seulement de recevoir des commandes. C'est d'apporter des solutions aux clients et de participer pleinement à leur réussite. »


En tant que vice-président, son rôle n’est pas de prendre des décisions à la place de ses directeurs, ou de leur en imposer, mais plutôt de leur fournir des outils pour réussir. « Un modèle d’affaires décentralisé ne signifie pas pour autant une offre limitée, rappelle Stéphane Valcourt. Bien au contraire ! Nous avons accès à l’ensemble des inventaires de toutes les succursales au Canada, et nous travaillons en étroite collaboration avec elles pour livrer rapidement les commandes aux clients, peu importe où ils se trouvent. »

Le prix oui, mais...

Si le prix pèse lourd dans la balance, ce n’est pas le seul aspect que recherchent les entrepreneurs. Les clients veulent travailler avec des entreprises capables de leur offrir un service efficace, les meilleurs produits de l’industrie et un inventaire leur permettant d’obtenir rapidement le matériel. « Et c’est ce que leur propose Guillevin », affirme M. Valcourt. En plus de la livraison rapide, la succursale de Québec inclut d’autres services, tels que la coupe de fil le jour même.

Denis Philbert insiste toutefois : « Notre travail, ce n’est pas seulement de recevoir des commandes, mais d’apporter des solutions aux clients et de participer pleinement à leur réussite. Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, quand tu offres une solution qui permet à l’entrepreneur d’effectuer son travail avec la moitié moins de personnel, tu captes son attention. » L’entreprise utilise-t-elle pour autant une recette unique ? « Non, répond Serge Armstrong. Elle évolue constamment parce que les projets changent également. On s’intéresse à ce que font les entrepreneurs, à leurs préoccupations et à leurs défis. » Guillevin devient alors un partenaire dans la réalisation des projets. Chaque client devient unique. « On n’est pas partout ni à tout le monde, précise Denis Philbert. Je préfère être tout pour un client que seulement la moitié pour tout le monde. »

Comptoir succursale
Guillevin offre à Québec le plus vaste comptoir parmi les distributeurs électriques.
Stephane Valcourt
Stéphane Valcourt, directeur de la succursale de Québec.

« Un modèle d'affaires décentralisé ne signifie pas pour autant une offre limitée. Bien au contraire ! Nous avons accès à l'ensemble des inventaires de toutes les succursales au Canada. »


Avenir prometteur

Positionnée parmi les joueurs les plus importants de l’industrie, l’entreprise continue d’occuper de plus en plus de place sur le marché, notamment en raison d’acquisitions majeures faites au Québec et dans le reste du Canada au cours des cinq dernières années. Les directeurs sont également entourés d’une équipe de soutien compétente, qui réunit des ingénieurs, des techniciens et des spécialistes en éclairage, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les succursales et les équipes qui y travaillent vivent leurs meilleures années. Riche en projets de toutes sortes, le domaine de la construction, en particulier à Québec, ouvre la porte à de nombreuses occasions d’affaires. Les trois gestionnaires partagent le même avis : ils n’ont jamais vu un marché autant effervescent, dans tous les secteurs, autant industriel et commercial qu’institutionnel. M. Philbert ne tient toutefois rien pour acquis, dit-il avec humilité. « Nous sommes prêts à travailler fort pour notre clientèle et nos fournisseurs, pour être certains qu’on est un partenaire de choix. »

Revenco est l’un d’eux. Serge Armstrong se réjouit d’avoir su développer une relation de confiance avec ce joueur majeur dans la réalisation de projets d’envergure, dont QScale.

Zone de cueillette
La zone de cueillette de commandes est ouverte 24 heures sur 24.
Serge Armstrong
Serge Armstrong, directeur du Centre de projets.

« Cette confiance découle de l'intérêt que nous portons aux projets de nos partenaires. Dans le cas de Revenco, on s'est investi beaucoup, et on continue à le faire. »


« Cette confiance découle de l’intérêt que nous portons aux projets de nos partenaires, soutient M. Armstrong. Dans le cas de Revenco, on s’est investi beaucoup, et on continue à le faire. Nous avons à cœur leur réussite. Nous ne sommes pas à l’abri des retards, mais notre rôle consiste à nous assurer de trouver des solutions aux problèmes. »

Parallèlement, l’entreprise continue de miser sur le développement de son personnel. Durant la pandémie, elle n’a d’ailleurs procédé à aucune mise à pied. Au contraire, elle a aidé ses employés à traverser cette période difficile et a engagé de nouvelles ressources pour faire face à la croissance.

Pour en savoir davantage :

Centre de Québec :
710, rue Bouvier, bureau 107, Québec | 418 626-3600
Région Est :
6555, boul. Métropolitain Est, bureau 302, Montréal | 514 329-2500
Centre de projets :
10281, rue Renaude-Lapointe, Anjou | 514 355-5411

Le site Web donne accès à l’entièreté des produits offerts par les fournisseurs et propose des prix personnalisés pour le client qui s’y connecte : https://www.guillevin.com/

rêver

Gérer le consentement