Recherche

Hilton Québec

9 février 2024 | Jean-Pierre Bouchard

Hilton Québec

© Marjorie Roy, Optique Photo

Jean-François Lincourt, directeur général, Marie-Chantal Lepage, cheffe exécutive du CABU boire et manger et du Hilton Québec, Vivre et Gina Cuglietta, directrice des ventes et marketing.

Le Hilton Québec s’inscrit dans l’histoire de la capitale depuis 50 ans. L’établissement 4 étoiles ouvert en mars 1974 a récemment fait l’objet de rénovations totalisant quelque 80 millions de dollars et il a désigné la réputée cheffe Marie-Chantal Lepage à la direction de toute l’expérience culinaire de l’établissement. Entièrement repensé, l’hôtel du boulevard René-Lévesque Est se veut un lieu de rencontres autant pour les touristes internationaux que pour la population de Québec.

VIVRE L'EXPÉRIENCE HILTON QUÉBEC

« Nous avons entrepris des travaux de démolition pour reconstruire et créer un environnement parfaitement adapté aux besoins actuels des voyageurs », lance d’emblée Jean-François Lincourt, directeur général. Tout en maintenant les valeurs qui font la renommée de la bannière Hilton, l’établissement porte la couleur locale recherchée par la clientèle. « Le nouveau design favorise les vues magnifiques sur le Vieux-Québec, le fleuve, les plaines et la ville. Lorsque les gens entrent dans l’hôtel, ils doivent se sentir à Québec, et pas ailleurs », mentionne Gina Cuglietta, directrice des ventes et du marketing.

VUE SPECTACULAIRE

Confiée à la firme d’architectes LemayMichaud, la présentation intérieure constitue le prolongement de l’habillage extérieur réalisé par BGLA Architecture et design urbain. Tirant profit de l’environnement exceptionnel dans lequel l’édifice de 569 chambres prend racine, l’aménagement permet d’apprécier la vue spectaculaire sur le fleuve, le Parlement, les plaines d’Abraham ou les montagnes selon l’emplacement de la chambre.

Chaque espace se veut un lieu de repos et d’apprentissage. Le 23e étage est occupé par le Club Exécutif. « C’est un hôtel dans l’hôtel », précise Jean-François Lincourt. Élégant, ouvert et baigné de lumière, le vaste lobby regroupe, outre la réception, le restaurant, le bar, un comptoir pour emporter, ainsi que des espaces de travail, de détente et de rencontres. C’est un lieu connecté sur le monde, l’action, la technologie. Partout, des éléments rappellent le lien étroit qu’entretient Québec avec le Saint-Laurent.

DU BONHEUR CULINAIRE

Des papillons. C’est ce que Marie-Chantal Lepage, cheffe principale, a ressenti en visitant l’établissement à la suite de la transformation. Charmée par la beauté des lieux, elle y a vu l’occasion d’évoluer et de faire évoluer la table. Fidèle à elle-même, elle travaille avec les produits du Québec, tout en se permettant d’ajouter des touches inspirées de voyages au Japon ou au Liban. Elle veut émerveiller les gens, autant par la présentation de l’assiette que par les saveurs et les textures. Elle aime surprendre, faire durer le plaisir en bouche et rendre l’expérience agréable pour tous les sens.

Marie-Chantal Lepage
© Marjorie Roy, Optique Photo

Dès son arrivée au Hilton Québec, elle s’est donné le mandat de faire découvrir le restaurant CABU boire et manger aux gens de Québec. « Je veux qu’ils se disent, ce soir, est-ce qu’on va au CABU ? » À en juger par les nombreux avis favorables sur le Web, elle réalise ce mandat avec brio. Convivial, le restaurant propose une cuisine festive. En créant son burger de poulet pané mariné au babeurre, la cheffe s’est amusée. Et elle a aussi su inscrire au menu la longe d’agneau du Québec en croûte d’herbes, le tartare de bœuf ou l’os à moelle et ris de veau. « Il y en a vraiment pour tous les goûts », rappelle celle qui dirige une brigade composée de trois sous-chefs et de 22 cuisiniers à temps plein. Détail intéressant, le restaurant comporte également une loge privée pouvant accueillir de 40 à 50 personnes.

LIEU DE RENCONTRES

Stratégiquement positionné, l’hôtel est le lieu de rencontre idéal pour les gens de Québec, que ce soit pour un 5 à 7 après le travail, avant d’assister à un événement au Grand Théâtre, au Diamant ou au Palais Montcalm, ou après, ou encore pour profiter de l’expérience culinaire du CABU boire et manger et du CABU comptoir.

Pour les rencontres d’affaires, on propose de nombreuses possibilités pour tous les types d’événements. Deux espaces thématiques uniques pouvant accueillir une dizaine de personnes attirent l’attention. La salle L’artisan se démarque par sa magnifique table de réunion conçue par un ébéniste local avec des portes anciennes provenant du Vieux-Québec. Plus éclatée, la salle Pellan met en valeur des reproductions de l’artiste québécois et adopte un aménagement propice à la collaboration. Pour de petites réunions d’affaires, il est également possible de réserver l’une des magnifiques suites qui peuvent accueillir des groupes jusqu’à 12 personnes. Nous ne pouvons passer sous silence le fait que le Hilton possède aussi la plus grande salle de bal en ville, parfaite pour les événements d’envergure.

50e ANNIVERSAIRE FESTIF

« Nous sommes très fiers d’être présents à Québec depuis 50 ans », indique Jean-François Lincourt. Tout au long de l’année, le Hilton Québec soulignera la longévité de l’hôtel en proposant des activités qui seront annoncées sur les comptes Facebook et Instagram de l’établissement et du restaurant. Afin d’accompagner les célébrations, quatre bières ont également été créées pour le CABU boire et manger en collaboration avec une distillerie locale.

POURQUOI LE CABU ?

Le nom du restaurant a été inspiré du mot caboulot. Les caboulots étaient de petites buvettes éphémères installées sur les glaces du fleuve Saint-Laurent au 19e siècle pour y servir du bonheur comestible et de l’alcool.

Pour en savoir davantage :

1100, boul. René-Lévesque Est, Québec

rêver

Gérer le consentement