Recherche

Novo SST – La prévention avant tout

24 février 2023 | Gilles Levasseur

Novo SST – La prévention avant tout
Sur la photo : René Boivin, fondateur et PDG de Novo SST (au centre), en séance de travail avec quelques membres de son équipe. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Si Novo SST célèbre 10 ans d’existence, l’expérience en santé et sécurité du travail (SST) de son fondateur et PDG, René Boivin, couvre trois décennies, dont un quart de siècle dans le domaine des mutuelles de prévention. Triple anniversaire en 2023 ! Chef de file au Québec, l’entreprise compte aujourd’hui 190 employés et gère tout ce qui touche à la prévention pour quelque 8 000 entreprises québécoises et 150 000 travailleurs dans divers secteurs de l’économie.



Une mutuelle de prévention est un regroupement d’employeurs qui unissent leurs forces afin de minimiser les accidents en milieu de travail dans le but de réduire leurs cotisations à la CNESST. « Novo SST a mis sur pied ses propres mutuelles selon différents créneaux de performance afin de mieux coller à la réalité de chaque secteur, explique René Boivin. Elles sont les plus rentables sur le marché, car elles génèrent des économies sur les cotisations pouvant atteindre 60 %, permettant ainsi aux employeurs de réinvestir dans la prévention. Ce résultat est attribuable à l’expérience de notre équipe, ainsi qu’à la mise en place d’une gamme complète de services connexes et distinctifs, voire uniques, visant à évaluer, soutenir et encourager l’excellence en matière de prévention. Tout le monde y gagne. » Les entreprises sont réparties en trois régimes au Québec en fonction de leur taille : le taux de l’unité pour la plus modeste, le régime personnalisé pour celles de taille moyenne, et le rétrospectif, réservé aux grandes organisations.


Éric Latulippe, vice-président exécutif, et René Boivin, fondateur et PDG de Novo SST.
©Marjorie Roy, Optique Photo




Pionnier en santé et sécurité du travail



René Boivin fonde le Groupe prévention Progesst en 1992 après quelques années chez Price Waterhouse comme spécialiste en SST. « L’exemple de mon père entrepreneur a certainement joué », dit-il. Son premier client, un détaillant de camions lourds, lance l’entreprise, qui ne cessera de croître par la suite. En janvier 1998, M. Boivin est l’un des premiers gestionnaires à s’impliquer au moment de l’implantation des mutuelles de prévention par la CSST (maintenant CNESST). Puis son entreprise passe en 2001 dans le giron de la multinationale AON, où il sera responsable du dossier de santé et sécurité. Un retour aux sources s’effectuera 12 ans plus tard lorsqu’il participe au rachat de la division des mutuelles délaissée par AON-Hewitt pour créer Novo SST . Depuis 2013, l’équipe s’est développée et réunit les experts nécessaires à la réalisation de sa mission, qui consiste à protéger les employés et réduire le nombre d’accidents afin d’améliorer la performance globale des organisations. La compagnie acquiert Juno Services conseils en 2019, et ouvre l’année suivante, sous la direction d’Éric Latulippe, sa division Novo Avocats, qui offre des services juridiques en droit du travail. Et plus récemment, en 2022 un service conseil en ressources humaines a été mis sur pied afin de compléter l’offre de services à la clientèle. Cela dit, la vision de M. Boivin se poursuivra en 2023, car il a déjà amorcé un processus de passation des pouvoirs vers M. Latulippe, avec qui il collabore depuis 20 ans.




« Novo SST a mis sur pied ses propres mutuelles selon différents créneaux de performance afin de mieux coller à la réalité de chaque secteur. Elles sont les plus rentables sur le marché, car elles génèrent des économies pouvant atteindre 60 % sur les cotisations, permettant ainsi aux employeurs de réinvestir dans la prévention. » − René Boivin, fondateur et PDG de Novo SST.



Des outils de prévention uniques



Le fondateur songeait depuis longtemps aux outils actuellement en place pour optimiser la prévention dans les milieux de travail, mais la technologie ne le permettait pas. « Aujourd’hui, grâce aux avancées informatiques, nous pouvons rivaliser d’inventivité pour promouvoir l’acquisition de pratiques optimales en santé et sécurité du travail. » C’est ainsi qu’est née Novo Studio en 2018, une application de formation en ligne unique en santé, sécurité et mieux-être à laquelle plus de 80 000 travailleurs québécois ont accès en temps réel et ce, 24 heures par jour. Au moment d’écrire ces lignes, 77 formations et capsules animées avaient été élaborées. Par exemple, pour le seul mois de janvier 2023, plus de 5 000 heures de formation ont été dispensées. L’objectif est de maintenir à un haut niveau l’intérêt par des messages brefs et très ciblés, comportant des tests visant à s’assurer que la formation a été suivie et réussie.

Autre outil de motivation sans précédent, l’application mobile « Être en santé » détaille les habitudes contribuant à une bonne santé chez les employés, un important facteur de sécurité au travail. Ceux-ci accumulent des « Santé dollars » en inscrivant leurs efforts en ligne. Les employeurs échangent ces « dollars » contre des biens, organisent des tirages ou les remettent à des œuvres caritatives.

Novo SST n’était pas à court d’innovation puisque depuis février 2023, les employeurs-membres peuvent déclarer en ligne tout accident de travail en utilisant la nouvelle plateforme OPIA (Optimisation des Processus par l’Intelligence Artificielle), elle aussi tout à fait unique. Sans intervention humaine, le système émettra des recommandations en matière de prévention. « Ce sera révolutionnaire, prévoit M. Boivin, car OPIA pourra éventuellement prédire, donc prévenir, les accidents de travail en se basant sur un ensemble de facteurs de risque. Et cette technologie sera exportable partout pour contribuer à relever le défi mondial de la prévention. »


Information



Siège social : 1020, rue Bouvier, bureau 600, Québec
418 687-2772
Novo Avocats : 418 647-9216
Autres succursales : Longueuil et Laval

novosst.com





rêver

Gérer le consentement